Yahoo reprend le site de commerce de mode Polyvore

Marissa Mayer connaît la mode, et elle en apporte plus à Yahoo avec sa dernière acquisition annoncée vendredi.

Yahoo a conclu un accord pour acquérir Polyvore, un site de commerce électronique qui vous permet de faire des emplettes sur «ce qui a tendance dans la communauté du style», a annoncé vendredi Yahoo. Il espère que l'accord lui donnera un endroit pour vendre plus d'annonces pour les détaillants.

Le site permet aux utilisateurs d'acheter des vêtements et des accessoires, mais il dispose également d'un composant de réseautage social qui permet aux utilisateurs de publier des collections d'articles souhaités, comme ils le feraient sur Pinterest. La majorité des utilisateurs de Polyvore sont des femmes âgées de 18 à 34 ans, selon la société..

Dans son annonce, Yahoo a cité la publicité comme un moteur clé de l'accord. Yahoo intégrera les annonces de Polyvore dans Gemini, sa plate-forme d'annonces natives. Polyvore compte plus de 350 annonceurs qui sont des détaillants, selon Yahoo..

Les publicités natives visent à attirer plus d'attention en prenant l'apparence d'un contenu éditorial ou de publications d'utilisateurs.

C'est la dernière d'une série d'acquisitions pour le PDG de Yahoo. Mayer est connue dans la Silicon Valley pour son penchant pour la haute couture, depuis que Vogue a publié un article à son sujet en 2009, et une photo diffusée quelques années plus tard..

Yahoo a du mal à développer ses activités publicitaires, mais la société a enregistré des gains de ventes au cours de son dernier trimestre en raison de partenariats de recherche externes.

Le site Web et les applications de Polyvore continueront de fonctionner sous Yahoo, ont annoncé vendredi les sociétés. Les termes de l'accord n'ont pas été dévoilés.

Les origines de Polyvore sont en fait dans Yahoo - trois anciens ingénieurs de Yahoo ont lancé le site en 2007. Son équipe va désormais rejoindre Yahoo dans ses bureaux de Sunnyvale et de San Francisco en Californie, et à New York..

Rejoignez les communautés Network World sur Facebook et LinkedIn pour commenter des sujets qui vous tiennent à cœur.