La part de recherche de Yahoo grimpe après l'accord de Firefox

Yahoo a pris une longueur d'avance sur le marché américain de la recherche après être devenu l'outil de recherche par défaut dans le navigateur Firefox de Mozilla, selon StatCounter, une société d'analyse Web.

Ce n'est pas une énorme victoire pour Yahoo. L'augmentation de la part de recherche a été faible, passant de 8,6% en novembre à 10,4% en décembre, le mois où Yahoo a remplacé Google comme option de recherche par défaut de Firefox aux États-Unis..

Pourtant, c'est la plus grande part de recherche de Yahoo aux États-Unis depuis 2009, selon StatCounter, une société basée à Dublin, en Irlande, qui mesure l'activité à travers une gamme de services comme la recherche, les médias sociaux et les systèmes d'exploitation.

Si la trajectoire ascendante se poursuit pour Yahoo, cela pourrait aider l'entreprise à accroître ses revenus publicitaires et à mieux rivaliser avec des concurrents comme Google et Facebook. Autrement dit, si les gens ne reviennent pas simplement à Google dans Firefox. Par défaut, la barre de recherche native de Firefox fournit les résultats par Yahoo. Mais revenir à Google - ou Bing ou Wikipedia ou DuckDuckGo - ne nécessite qu'un changement rapide dans l'onglet des préférences de Firefox.

Pourtant, "La décision de Mozilla a eu un impact certain sur la recherche aux États-Unis", a déclaré le PDG de StatCounter, Aodhan Cullen, dans l'annonce de la société. Et ce malgré le fait que l'utilisation de Firefox soit désormais éclipsée par d'autres navigateurs comme Google Chrome et Internet Explorer de Microsoft, selon des chiffres distincts de Net Applications.

Google est de loin le leader de la recherche, avec une part de recherche aux États-Unis de 75,2% en décembre, selon StatCounter. C'est en légère baisse par rapport à 77,3% en novembre, ce qui en fait la part de recherche la plus faible de Google aux États-Unis depuis que StatCounter a commencé à mesurer ce marché à la mi-2008. Bing de Microsoft est arrivé loin derrière avec une part de 12,5%.

Google, Yahoo et Mozilla ont refusé de commenter le classement de StatCounter.

Pour ses statistiques sur les moteurs de recherche, StatCounter examine un réseau de plus de 3 millions de sites Web et recense chaque page vue provenant d'un moteur de recherche. La société ne comptabilise pas les requêtes de recherche, mais plutôt les renvois de pages des moteurs de recherche vers ces 3 millions de sites.

Ses chiffres sont différents de ceux de ComScore, qui est largement connu pour suivre l'activité sur les moteurs de recherche et d'autres sites comme eBay et Facebook. Le classement le plus récent de ComScore, qui ne couvre que le mois de novembre, avant le changement de Firefox, a donné à Yahoo une part de recherche de 10,2% aux États-Unis, ce qui est supérieur à la valeur de 8,6% que StatCounter lui a accordée ce mois-ci..

La part de recherche de Google aux États-Unis pour novembre était de 67 pour cent selon ComScore, considérablement inférieure aux 77,3 pour cent cités par StatCounter.

Rejoignez les communautés Network World sur Facebook et LinkedIn pour commenter des sujets qui vous tiennent à cœur.