Zuckerberg veut que Facebook soit la rampe d'accès Internet du monde

Si Marc Zuckerberg réussit, Facebook deviendra la "rampe d'accès" pour les deux tiers de la population mondiale non encore connectée à Internet.

"Nous voulons créer une tonalité similaire pour Internet", a déclaré Zuckerberg, comparant le service en ligne de base à l'utilisation d'un téléphone fixe lors d'un discours au Mobile World Congress à Barcelone lundi..

Les remarques de Zuckerberg se sont concentrées sur Internet.org, un effort de collaboration entre les opérateurs de télécommunications, Facebook et d'autres groupes pour fournir un accès Internet gratuit ou peu coûteux. Facebook a annoncé le projet en août dernier.

+ AUSSI SUR NETWORK WORLD MWC 2014 en images: Produits à surveiller +

Le problème, a déclaré lundi Zuckerberg, n'est pas un manque d'infrastructures, du moins dans les zones proches des grandes villes. Plus de 80% des personnes dans le monde ont un accès 2G ou 3G, a déclaré Zuckerberg. Mais le problème est que beaucoup de gens ne comprennent pas pourquoi ils voudraient Internet ou quoi en faire, a déclaré Zuckerberg..

"Les gens disent:" Je ne sais pas pourquoi je voudrais un forfait de données ", mais ils diront:" Oui, je veux Facebook ou WhatsApp ", a déclaré Zuckerberg, se référant au service de messagerie mobile que Facebook a annoncé la semaine dernière. achète pour 19 milliards de dollars. WhatsApp pourrait jouer un rôle majeur dans le programme, étant donné que son service de messagerie mobile fonctionne sur Internet et qu'il proposera bientôt également la téléphonie Internet..

Une fois Internet.org entièrement déployé, l'idée est que Facebook et d'autres sociétés technologiques travailleront avec les opérateurs pour fournir un accès Internet de base gratuit ou à faible coût. C'est déjà ce que Facebook a fait grâce au programme aux Philippines avec le fournisseur de services Globe.

Ce que Facebook envisage pour les FAI est un modèle qui peut les aider à gagner plus d'abonnés et à connecter plus de personnes, a déclaré Zuckerberg. Il appartiendrait aux FAI de décider quels services offrir gratuitement, a déclaré Zuckerberg..

Internet.org pourrait générer des revenus grâce à la vente incitative de contenu riche en données, a déclaré Zuckerberg. Pendant que quelqu'un fait défiler son fil d'actualités Facebook, il se peut qu'il rencontre un lien vers quelque chose qui n'est pas inclus dans les services de base proposés sur Internet.org. Cliquer sur le lien pourrait leur donner la possibilité d'un plan de données à faible coût permettant un contenu plus gourmand en bande passante comme la vidéo en streaming, par exemple.

En plus de Globe, Facebook a également établi un partenariat avec le transporteur Tigo au Paraguay aux premiers stades d'Internet.org. projet. Au cours de la prochaine année, Facebook espère trouver trois à cinq partenaires supplémentaires pour déployer certains services Internet de base dans plus de pays. À terme, Facebook espère offrir une forme quelconque d'accès à Internet à au moins 2 à 3 milliards de personnes supplémentaires.

Facebook compte environ 1,2 milliard d'utilisateurs actifs par mois au total, selon les chiffres de l'entreprise.

Globe, pour sa part, a commencé à offrir un programme "Facebook gratuit pour tous" en octobre, offrant un accès à Facebook aux utilisateurs de smartphones qui ne sont pas sur des plans de données. L'offre initiale était du 25 octobre et devait durer trois mois, mais elle a été prolongée deux fois, et l'offre actuelle devrait se terminer en avril..

Globe souhaitait travailler avec Facebook pour stimuler l'intérêt des abonnés pour les plans de données.

"Nous offrons un accès 3G depuis 2006, mais les plans de données ont été très peu utilisés", a déclaré Peter Bithos, directeur des opérations de Globe Telecom, qui est le deuxième plus grand opérateur aux Philippines avec 38 millions d'abonnés..

Globe a travaillé avec Facebook pour permettre aux utilisateurs d'acheter des plans de données à partir de Facebook. Ils offrent également un programme de prêt, donnant aux gens un accès immédiat à un plan de données, leur permettant de payer la prochaine fois qu'ils complètent le paiement de leur service.

"Le risque que nous avons pris était de perdre de l'argent, car la plupart des gens achètent des forfaits de données pour obtenir Facebook", a déclaré Bithos. "Donc, si nous l'offrions gratuitement, le risque était que les gens cessent d'utiliser Facebook et acceptent l'offre gratuite."

L'entreprise n'a pas perdu d'argent, mais ce n'est pas non plus un succès retentissant. Après avoir prolongé l'offre deux fois, Globe a doublé le nombre d'abonnés utilisant des smartphones pour accéder à Internet, a déclaré Bithos..

"Nous voulons transformer cela en un succès commercial", a déclaré Bithos, qui n'exclut pas une nouvelle extension de l'offre..

(Marc Ferranti a contribué à ce rapport de Barcelone.)

Rejoignez les communautés Network World sur Facebook et LinkedIn pour commenter des sujets qui vous tiennent à cœur.