Avec son expansion en Afrique de l'Ouest, VMK déclenche la concurrence des marques conçues en Afrique

En ouvrant son premier magasin en Côte d'Ivoire, VMK, basée en République du Congo, franchit une étape importante dans ses projets d'expansion et met potentiellement en place une concurrence de marque conçue en Afrique avec RLG.

VMK a jusqu'à présent proposé des produits fabriqués en Chine mais prévoit de commencer à fabriquer des téléphones en Afrique. RLG, qui a son siège mondial à Dubaï, gère son opération d'assemblage de téléphones en Afrique de l'Ouest depuis le Ghana.

L'installation de VMK en Afrique de l'Ouest depuis sa base d'Afrique centrale à Brazzaville a coïncidé avec le lancement par la Côte d'Ivoire d'un projet visant à équiper 500 000 familles avec un ordinateur ou une tablette, ainsi qu'une connexion Internet haut débit.

VMK a annoncé l'ouverture de son magasin à Abidjan la semaine dernière. Le PDG de VMK, Vérone Mankou, a déclaré dans un communiqué de presse que son «ambition sous-jacente est de combler le fossé numérique en Afrique».

Le projet ivoirien «Un citoyen, un ordinateur + une connexion Internet» vise à relancer l'utilisation d'Internet dans le pays, qui en 2013 se classait au 120e rang sur 144 pays répertoriés dans le Network Readiness Index du World Economic Forum. Les familles pourront acquérir un package complet (ordinateur ou tablette plus une connexion Internet haut débit) à crédit auprès de n'importe quelle banque associée au projet.

Parallèlement, VMK prévoit d'ouvrir un deuxième magasin en Côte d'Ivoire ainsi que des points de vente à Kinshasa, en République démocratique du Congo; Douala, Cameroun; et Dakar, Sénégal, cette année. Les magasins vendront exclusivement des produits VMK, qui comprennent deux modèles de smartphones basés sur Android - Elikia et Elikia L - ainsi que la tablette Way-C. Une deuxième tablette sera lancée en mars.

VMK prévoit d'assembler des appareils mobiles dans une usine en République du Congo, ce qui a nécessité un investissement de près de 2 millions de dollars. La société partenaire chinoise de VMK a commencé à former des locaux pour qu'ils soient employés à l'usine pour une production mensuelle prévue de 350 000 unités. Environ 90 personnes seront employées dans l'usine.

VMK devrait entrer en concurrence avec RLG, qui vise le marché ouest-africain avec sa propre gamme d'appareils produits en Afrique.

Rejoignez les communautés Network World sur Facebook et LinkedIn pour commenter des sujets qui vous tiennent à cœur.