Oui, Twitter devrait faire du texte

Dave Winer, lui de renommée RSS et blogueur depuis la nuit des temps, a lancé un plaidoyer à Twitter ce matin qui a tellement de sens qu'il devrait être réalité d'ici cet après-midi. Son titre: "Cela ne tuerait pas Twitter de faire du texte."

Et parce que cela aide à illustrer son propos, voici le post de Winer dans son intégralité:

Twitter prend en charge de belles photos et vidéos. Chaque tweet est livré avec une énorme quantité de métadonnées. Est-ce que cela gâcherait la magie de Twitter d'accepter quelques paragraphes de texte avec un tweet de la même manière que cela fonctionne pour les photos et les vidéos? Bien caché, jusqu'à ce que le lecteur clique dessus. De la même manière qu'un lien fonctionne, mais sans avoir besoin d'un nouvel onglet.

C'est une fonctionnalité si simple et si nécessaire, si nous voulons créer un réseau de pairs, afin que Twitter puisse se tenir aux côtés de Facebook et du Web ouvert en tant que lieux où les écrivains peuvent poster leurs idées. Ceci est un court article (celui que vous lisez en ce moment). Ça ne ferait rien de mal s'il était sur Twitter en plus d'être sur mon blog.

Dick Costolo, permettez-moi de vous acheter une tasse de café un jour. Parlons de ça. C'est important pour la santé du Web et honnêtement important pour votre entreprise aussi.

Il est temps de relâcher la tyrannie de la limite de 140 caractères de Twitter. Je ne peux pas vous dire combien de fois j'ai commencé à composer une pensée à partager sur Twitter, puis j'ai décidé que cela ne pouvait tout simplement pas être fait. Si cela m'arrive, je suis certain que cela arrive aussi aux grands penseurs de la communauté Twitter.

Le message de Winer est de 157 mots, un nombre qui est sacrément proche de 140, alors que diriez-vous de Twitter faire du texte et limiter cette merveilleuse nouvelle fonctionnalité à 140 mots. Masqué jusqu'à ce que le destinataire clique, comme le suggère Winer. Cela ne tuerait pas Twitter.

Faire connaitre. #TwitterShouldDoText.

Rejoignez les communautés Network World sur Facebook et LinkedIn pour commenter des sujets qui vous tiennent à cœur.